Pas facile de s’y retrouver dans la jungle des Alpine, A110 V85, 1 300 cm3, A310 4 cylindres et V6, A610, les modèles sont nombreux, n’ont ni les mêmes caractéristiques ni la même fourchette de prix .

Alpine Berlinette A110

C’est la Berlinette la plus recherchée et la plus chère. La gamme se decline en trois versions. La première, la V85 équipée d’un moteur de Renault 12 TS, est la plus conseillée pour un premier achat.

Fiable et facile à entretenir, elle est parfaite pour la ballade. La deuxième est la 1 300G/1 300 S dont la mécanique est plus musclée mais aussi plus exigeante. Elle demande un entretien rigoureux et supporte difficilement de rouler en ville (calage moteur, difficulté à redémarrer…). Enfin, la 1 600/1 600 S possède les avantages de la V85 (fiabilité, facilité d’entretien) en y ajoutant de bonnes performances grâce à son moteur de 125 ch. Forcément, c’est la plus chère. Elle s’échange parfois au dela des 100 000 euros. Au début des années 2000, une V85 était vendue environ 15 000 €, une 1 600 valait environ 35 000 €.

Alpine A310

Grâce à son poids contenu, la A310 offre du plaisir et se rapproche de sa devancière avec la version à 4 cylindres. Celle-ci a six optiques avant alors que l’A310 V6 en possède quatre (du fait de la taille de son radiateur plus important, qui explique la disparition des deux optiques centrales). Bien conçue, la voiture reste encore accessible. Attention cependant aux « fausses V6 » (pour éviter les pièges controler que le numéro de châssis comporte les caractères « VAA »). Les Pack GT (ailes élargies, aileron…) sont les plus recherchées en V6.

Alpine A610

Peu diffusée, la A610 est fiable et bien conçue. Elle bénéficie d’un niveau de confort bien supérieur aux autres. Sa cote a beaucoup monté et les pièces détachées sont rares.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *